vendredi 1 février 2013

Top 5 des meilleures parties de cache cache militaire (Les débuts du camouflage militaire)



A une époque où les drones, les radars ou les cameras thermiques n’étaient pas encore légion dans les conflits, il était bien plus plus  de se cacher de l'ennemi. Un peu de bois, de peinture et pas mal  d'imagination suffisait pour tromper l'ennemi; et c'est au debut du 20ème siècle, que la notion de camouflage intervient dans les conflits notamment lors des 2 guerres mondiale. Voici un petit top en noir et blanc pour découvrir l'ingéniosité des différentes armées en matière de camouflage militaire.



1.Les arbres d'observations sur les champs de batailles:


Comment voir sans être vu sur un champ de bataille complétement dévasté? En s'aidant de la nature encore présente et pas encore ravagée par les combats. Lors de la première guerre mondiale, on construisit des postes d'observation avancés déguisés en arbre. Le but était de prendre en photo un arbre sous toutes les coutures pour le reproduire à l'identique pour enfin le planter à la place du vrai arbre existant.Un travail de titan que les soldats devaient réalisera nuit pour ne pas éveiller les soupçonsennemis, c'est a dire déraciner l'arbre, et installer le nouveau à la lumière de la lampe à huile.




2.Le Dazzle painting sur les bateaux



A cette époque, les torpilles tirées par les sous marins allemands ne bénéficient pas d'un système de radio guidage, obligeant l’équipage à calculer tout un tas de paramètres tel que la distance de la cible et la trajectoire du missile.Pour perturber ces calculs l'armée américaine et britannique ont eu l'idée de peindre sur leur bateau des formes géométriques complexes. Surnommé le Dazzle painting, le but de cette technique n’était pas de cacher ses immenses bateaux mais de rendre difficile, voire impossible l'utilisation des télémètres (l'outil de calcul des distances de l’époque). Bien que la réelle efficacité de ces peintures n'est jamais été démontrée, ces peintures étaient conservées; elle permettait de remonter le moral et de redonner confiance aux équipages, persuadés de l'efficacité de la peinture, sans dépenser le moindre sou.



3.Un faux air de Paris


Vers la fin de la première Guerre mondiale, les autorités françaises entreprennent de créer un "faux Paris", dans le but d’empêcher un bombardement sur le vrai Paris. Ce projet devait désorienter les pilotes afin qu'ils bombardent cette fausse ville plutôt que la capitale. Situé à quelques kilomètres au nord ouest de Paris, le lieu n'est pas choisit au hasard car il est placé autour d'un bras de Seine rappelant celui de la capitale. Chaque gare est reproduite à l'identique, elle sont est placée aux mêmes endroits que dans la vraie ville et des fausses rues illuminées représentant les grands axes parisiens parachèvent la tromperie. Le projet n'aboutiras pas mais une partie de la fausse ville était déjà créé au moment de l'armistice de novembre 1918.







4.La disparition du port d'Alexandrie


Lors de l'année 1941, le port d'Alexandrie est un emplacement stratégique pour les troupes britanniques basées en Égypte. C'est par ce seul port qu'arrivent toutes les ressources humaines et matérielles de l'armée anglaise, il est donc vital de le protéger. Malheureusement, Rommel, général de l'armée allemande, est lui aussi conscient de cette faiblesse et s’évertue à bombarder le port. En juin 1941, l'ordre de camoufler le port est alors donné, mais comment s'y prendre pour dissimuler un tel edifice? En construisant un autre port! Cette idée un peu farfelue sort de l'esprit de Jasper Maskelyne, un magicien de métier qui se révélera pendant cette guerre. Un faux port est donc construit à environ 2 kilomètres du premier, dans une baie de même forme que celui d'Alexandrie. La construction de bateaux en carton, la mise en place d'un feu tournant simulant le phare d'Alexandrie, l'explosion d'artifice et de fumigènes à l'arrivée des avions allemands suffisent à tromper l’État major allemand. Pour parfaire la supercherie, les lumières du vrai port sont éteintes ou cachées et une immense toile peinte représentant des faux cratères et des fausses destructions recouvrent la totalité du vrai port. L'opération est un succès et les avions allemands bombarderont le faux port pendant plusieurs jours sans se rendre compte du stratagème anglais.


(petite biographie sur Jesper Maskelyne . a regarder à partir de 11.24 pour voir extrait sur Alexandrie)


5.Hollywood et ses bases secrètes


Une technique de camouflage qui a semblé inspiré les américains pour cacher leurs bases secrètes durant cette même guerre. Cette année 1941, l'armée américaine subit une terrible perte avec l'attaque surprise de Pearl Harbor. Soucieuse de ne pas se faire surprendre une seconde fois par une attaque japonaise, l'ordre est donné de dissimuler les bases militaires californiennes. Étant tout proche d'Hollywood et de son savoir faire en matière de création de décor, les artisans du spectacle ont œuvré à cacher plusieurs installations militaires et surtout l'usine aéronautique de Burbank où était entreposé un grand nombre d'avions. A l'instar du port d'Alexandrie, une grande toile est peinte pour recouvrir ce grand hangar. On y dessine des routes, construit des maisons et fabriques des arbres en fil de fer recouvert de plumes peintes en vert. Pour ne pas se faire repérer par les avions de reconnaissance japonais, des travailleurs sont embauchés pour déplacer les voitures en plastiques, étendre du faux linge et marcher sur les trottoirs factices pour tromper l'ennemi. Rapidement, l’éventualité d'une attaque importante sur cette zone fut écarté et le projet abandonné.




Vous pourrez aussi retrouver d'autres ruses de camouflages sur notre article top 10 des ruses de guerre, notamment l'utilisation des chars gonflables pour l'opération Fortitude. N’hésitez pas à faire partager d'autres exemples de camouflages dans les commentaires.


Le bonus Kulturel:





Source:  
Histoire secrète des stratagèmes de la seconde guerre mondiale
Pour plus de photos sur l'usine de Burbank à Hollywood ici et
Si vous souhaitez en savoir plus sur les arbres de camouflages 
Et tout plein de photos sur les bateaux en mode psychédélique
Pour tout savoir sur le "Fake Paris"

1 commentaires:

  1. fiiiiiiiiiiiiiiirst!!!!
    C LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE!!!

    RépondreSupprimer